Quand on commence à faire attention à ce que nous consommons, prendre des décisions devient plus difficile. C’est bien le cas quand vous décidez d’acheter des cosmétiques bio. Surtout quand on sait qu’un cosmétique certifié bio n’est pas entièrement biologique !
Voici donc quelques conseils pour vous aider à choisir vos cosmétiques bio :

On vérifie qu’il y a un label bio

Quel que soit le domaine, les labels sont donnés par différents organismes indépendants. Pour la même certification, on peut donc nous référer à différents labels.
En ce qui concerne les cosmétiques, il y a une dizaine de labels que nous avons présentés dans l’article « comment reconnaître un cosmétique bio ». Les plus populaires sont le label Ecocert d’origine française et le label Cosmos Organic développé en partenariat entre plusieurs organismes européens pour harmoniser les certifications en ce domaine.

On apprend à lire les étiquettes

Même en présence d’un label sur l’étiquette, c’est important de lire et d’analyser la liste des ingrédients. Ce qui est loin d’être facile. En effet, les actifs naturels végétaux sont référencés par :
Le nom en latin de la plante botanique dont ils sont issus
La partie utilisée de la plante
La nature de l’actif indiquée en anglais : water, oil, essential oil, extract, etc.
À cela s’ajoute la liste infinie de termes scientifiques indiquant des composantes chimiques ou même naturelles.
On vous recommande donc d’apprendre à lire les étiquettes des produits cosmétiques, et si possible de mémoriser certains noms surtout ceux des ingrédients synthétiques les plus néfastes pour l’environnement et la santé. Il s’agira en particulier de conservateurs et tensio-actifs qui contiennent des perturbateurs endocriniens et des agents sulfatés.
Vous pouvez aussi vous référer à la carte-repère de l’UFC disponible sur le site Quechoisir.org et la liste INCI (nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques).

On commence par l’essentiel

Consommer bio arrive avec un budget, qu’il s’agisse d’alimentation, de mode ou de cosmétique. Pour partir du bon pied et ne pas se décourager, on commence par les produits essentiels. À titre d’exemple, on commence par acheter les légumes et fruits très consommés, peu disponibles ou trop chers sur les marchés. On achète aussi de la lingerie intime avant de passer aux autres vêtements.
On fait donc la même chose pour les cosmétiques, en commençant par les produits essentiels dans notre routine comme les nettoyants et démaquillants, ainsi que les crèmes solaires. Si vous portez du parfum tout le temps, il vaut mieux le choisir bio.

On se méfie au greenwashing

Beaucoup de choses de ce que l’on nous dit dans le domaine du cosmétique ne sont que du pur marketing. Et parce qu’il n’est quasiment pas possible d’avoir un cosmétique 100% biologique et que les pourcentages varient d’un label à l’autre, beaucoup de produits sont revendiqués bio alors qu’ils ne le sont pas.
On recourt alors aux images de nature, aux emballages verts et aux discours attrayants pour tromper les consommateurs. C’est ce qu’on appelle le greenwashing.

Si vous voulez être sur des produits que vous utilisez, vous pouvez fabriquer votre savon bio vous mêmes. Vous serez ainsi certains que votre savon est bio et utilise uniquement les produits naturels que vous avez sélectionné.