Comme nous avons expliqué dans un autre article, cultiver vos produits bio est une bonne astuce pour économiser sur vos achats. Plus simple à dire qu’à faire, surtout si vous n’avez pas d’expérience préalable avec le jardinage.
Voici donc quelques conseils pour vous réussir la création de votre potager bio !

Choisir le bon emplacement

Choisir le bon endroit pour installer votre potager est très important. Et il y a en effet plusieurs critères à prendre en compte.
Tout d’abord, vous devez choisir un emplacement pratique auquel vous pouvez accéder facilement et rapidement depuis votre cuisine. Disposer d’une source d’eau à proximité est un plus, vous évitant de devoir utiliser un arrosoir à maintes reprises.
Vous devez aussi choisir un emplacement bien ensoleillé et à l’abri des vents violents. Évitez les endroits qui ont été exposés à la pollution, là où il y avait des gravats par exemple.
Si vous ne disposez que d’un petit endroit pour la création de votre potager, vous faites avec évidemment.

Savoir ce que vous pouvez planter

Plusieurs facteurs entrent en jeu et déterminent ce que vous pouvez et ce que vous ne pouvez pas cultiver. Cela dépend par exemple de la nature du sol à déterminer rien qu’en observant (si vous avez de l’expérience) ou en mesurant le pH. Cela dépend aussi du climat, et donc de la zone dans laquelle vous vivez.
Ces deux éléments vous permettent de déterminer les variétés que vous pouvez cultiver. Vous pouvez ensuite établir un plan de jardin, prenant compte des affinités des plantations et de la rotation des cultures.

Bien préparer le sol

Avant d’entamer la culture, il se peut que vous ayez à rééquilibrer le sol en ajoutant des amendements. Vous devez ensuite arracher les mauvaises herbes et aérer le sol à l’aide d’une fourche bêche. On notera ici que certaines herbes considérées « mauvaises » ne le sont pas vraiment et peuvent enrichir vos cultures. C’est le cas de la consoude et des orties.
La préparation du sol inclut aussi l’incorporation des engrais. En plus du compost (à préparer des mois au préalable), vous pouvez utiliser les cendres de votre cheminée si elles proviennent seulement du bois. N’oubliez pas les résidus naturels (feuilles mortes, pelouse tondue, etc.) que vous pouvez utiliser comme engrais.

Enfin, n’oubliez pas d’utiliser seulement des produits naturels dans vos cultures. Achetez vos graines bio chez des producteurs locaux et plantez-les au bon moment.